Chômage et auto-entrepreneur

Être auto entrepreneur et en même temps chômeur, la situation paraît incohérente. Cependant, sachez qu’il est possible de cumuler les allocations chômage avec le statut d’auto-entrepreneur.

Pour passer de la situation de chômage au statut d’auto-entrepreneur, vous êtes tenu d’avertir votre conseiller Pôle emploi. Vous disposez alors de deux options : opter pour le maintien des allocations chômage, ou choisir l’Aide à la reprise ou à la création d’entreprises ou ARCE.

Voici un tour d’horizon sur ce sujet.

Le cumul chômage et auto entrepreneur, comment ?

Vous pouvez bénéficier de cette situation jusqu’à épuisement de vos droits. Le cumul des revenus d’une micro entreprise avec l’allocation chômage ne peut cependant dépasser le salaire moyen perçu, durant votre dernière activité salariée. C’est cette dernière qui sert de base pour calculer votre indemnité chômage.

Vous souhaitez créer ou reprendre une micro entreprise, mais vous manquez ou ne disposez pas de revenus ? Vous pouvez maintenir vos allocations chômage avec le dispositif d’allocation d’aide au retour à l’emploi ou ARE. C’est possible, à condition de remplir les conditions d’obtention.

En fonction de votre situation, le maintien de l’ARE est partiel, ou intégral.

Par exemple, en l’absence de revenus générés par votre micro entreprise, elle est complète. Elle est, par contre, partielle si votre auto-entreprise en génère. Dans ce cas, vous déduisez 70% des revenus issus de votre microentreprise du montant de l’ARE obtenu durant le chômage. Les revenus professionnels issus de votre activité d’auto-entrepreneur correspondent à un pourcentage de votre chiffre d’affaires en fonction de votre activité.

Pour bénéficier du cumul de revenus d’auto-entrepreneur avec l’ARE, déclarez votre entreprise à Pôle emploi. Faites également une déclaration mensuelle des revenus. Dernièrement, le montant de l’ARE non perçu est reconverti en indemnisation chômage pour l’autoentrepreneur.

Le dispositif ARCE pour créer une entreprise

Généralement, c’est l’aide à la reprise ou à la création de l’entreprise ou ARCE qui attire la majeure partie des auto entrepreneurs. Pour bénéficier de ce dispositif, faites une demande à Pôle emploi.

Ce dispositif favorise en effet la reprise ou la création d’une microentreprise. Il vous donne la possibilité de percevoir une partie du reliquat de vos allocations chômage et l’investir dans votre activité d’auto-entrepreneur.

En tant qu’auto-entrepreneur, l’ARCE vous donne également la possibilité de verser une partie de vos allocations chômage, sous forme de capital. Vous pouvez alors toucher 45% de vos reliquats d’allocations chômage au moment de la création de votre micro entreprise.

Sachez que l’ARCE est versée en deux tranches. La première tranche le jour de la création et le restant, 6 mois après, mais à condition de toujours être en exercice.

Contrairement au maintien de l’ARE, l’ARCE demeure plus intéressante. Malgré le faible montant global perçu de ce dispositif par rapport à ceux de l’ARE, les revenus générés par la nouvelle activité n’impactent pas sur l’aide pôle emploi.

Veuillez noter que l’ARCE n’est pas cumulable avec l’ARE. Et le choix n’est pas révisable. De plus, pour d’importants investissements initiaux, la TVA sur les achats n’est pas récupérable pour le statut d’auto-entrepreneur.

Pour s’assurer d’une meilleure entame de votre activité d’auto-entrepreneur, il est judicieux de recourir aux conseils et aides d’expert en la matière.

Visitez le site de l’organisation leader d’aide à l’auto-entrepreneuriatUnion auto entrepreneur

Que faire une fois son statut d’auto-entrepreneur obtenu pour développer son activité ?

Une fois votre statut d’auto-entrepreneur en poche, sachez que le développement d’une activité n’a jamais été aussi simple grâce à la multiplication des sites permettant de trouver des missions proches de chez soi. Par exemple, un site comme JobRepublik permet de mettre en relation entreprises en recherche de main d’œuvre ponctuelle et travailleurs indépendants. L’inscription est gratuite et le site couvre de nombreux secteurs et types de missions.