Fiche métier coiffeur

Envie d’une nouvelle coupe, un désir de new-look… Un jour ou l’autre, nous avons besoin de recourir aux services d’un coiffeur ou d’une coiffeuse. Reconnus comme des spécialistes, on fait appel à leur talent pour soigner et traiter nos cheveux. Un métier d’autant plus technique et artistique vu qu’ils doivent toujours répondre favorablement à tous les désirs, besoins, goûts et parfois extravagances des clients.

Que savoir du métier de coiffeuse ?

Dans la plupart des cas, c’est un métier qui peut s’exercer soit en libéral où la coiffeuse travaille à son compte, soit comme salarié dans un grand salon de coiffure. Côté relationnel, c’est très enrichissant vu qu’elle est en contact permanent avec de nouvelles personnes.

Actuellement, la coiffure n’est plus une profession classique qui se résume au fait de soigner, traiter ou de couper les cheveux ; c’est devenu un métier artistique et créatif. Longtemps considérée comme une affaire de la gent féminine, la coiffure se décline maintenant chez les hommes et les enfants, qui peu à peu prennent aussi goût aux soins et traitements des cheveux en fonction des tendances du moment.

C’est un métier en évolution permanente faisant apparaître de nouvelles chevelures tendance à chaque fois et où la concurrence est rude même si le marché est vaste.

Quelles sont les qualités pour devenir coiffeuse ?

Une coiffeuse doit être avant tout une technicienne. Eh oui, il y a une multitude de techniques à maîtriser à la perfection comme la coupe, le brushing, la coloration, la pose de postiche, et tant d’autres.

Ensuite, vu que la coiffure est un art, il faut avoir le sens artistique. Il ne suffit pas de se plier aux exigences des clients, mais savoir également les conseillers sur le style le plus adapté.

Pour travailler dans la coiffure, il faut avoir une bonne condition physique vu que c’est un métier très épuisant. En effet, il faut rester debout pendant toute une journée, travailler à des horaires flexibles, pour commencer tôt et finir très tard lors des grosses affluences comme le week- end et pendant les fêtes.

Enfin, une coiffeuse doit être créative et audacieuse pour ne pas se contenter de ses acquis durant les différentes formations et apprentissages.

Quel parcours pour exercer dans la coiffure ?

Pour faire carrière dans la coiffure, les formations sont nombreuses. Le métier n’exige pas de diplômes élevés et est accessible dès le niveau CAP. Plusieurs types de formations professionnelles existent à différents niveaux. Ci-après quelques exemples de diplômes et certificats professionnels en coiffure :

Le CAP des métiers de la coiffure.

Le Brevet professionnel (BP) de coiffure en formation continue.

Le MC ou mention complémentaire de coiffure qu’un élève peut suivre après les CAP et BP.

Le Certificat de qualification professionnelle de responsable de salon de coiffure, qui est une attestation délivrée par les branches professionnelles à une personne après 3 ans d’expérience dans la coiffure.

Le brevet de maîtrise ou BM de coiffure délivré par les chambres de métiers. Ce diplôme est destiné à ceux qui souhaitent gérer un salon de coiffure et désireux d’enseigner à des apprentis du métier. La formation dure 2 ans à condition d’être titulaire d’un BP, être âgé d’au moins 19 ans et détenir 5 années d’exercices dans le secteur.

Il y a aussi le Brevet de technicien supérieur ou BTS métiers de la coiffure. Un diplôme de Bac +2 destiné au futur manager de salon. Les diplômes de BM et BTS sont indispensables pour ceux qui souhaitent ouvrir un grand salon de coiffure.

Pour le salaire, c’est un métier qui paye assez bien et le seuil minimal est toujours le SMIC. Le montant est évolutif suivant l’expérience. Cependant, un coiffeur peut travailler à son compte et ouvrir son propre salon de coiffure, donc il disposera de ses propres revenus.

Le statut d’auto-entrepreneur : une bonne façon de travailler comme coiffeur

Le statut d’auto-entrepreneur est un statut particulièrement adapté à l’activité de coiffeur. Grâce à lui, vous pouvez directement proposer et facturer vos services aux salons qui ont régulièrement besoin de ce type de prestations en renfort.

Simple à créer et à gérer, la micro-entreprise vous permet d’exercer votre travail de coiffeur à temps complet ou en complément d’une autre activité (un temps partiel par exemple).

En savoir plus sur l’auto-entreprise sur le site de l’ URSAFF
.

Comment trouver des missions de coiffeur quand je suis auto-entrepreneur ?

Il n’a jamais été aussi simple de trouver des missions de coiffeur lorsque l’on est auto-entrepreneur. En effet, de nombreux sites proposent des missions aux travailleurs indépendants. Il est donc très simple de trouver des missions en fonction de vos préférences et de vos priorités. JobRepublik fait partie de ces sites qui permettent aux auto-entrepreneurs de développer leur activité en leur fournissant les outils pour trouver et gérer leurs missions.

Le métier de coiffeur fait partie des professions les plus anciennes, longtemps accaparées par la gent masculine. Cependant, elle est devenue une activité à prédominance féminine avec quelques déclinaisons dans l’esthétique et la manucure si on ne cite que cela.